Les emballages

Les emballages jouent plusieurs rôles fondamentaux : ils contribuent à la qualité sanitaire des produits, permettent d'optimiser leur transport, d'informer et de sensibiliser les consommateurs. La réduction de leur impact environnemental est une priorité pour Herta® qui agit donc concrètement en développant des emballages plus respectueux de l'environnement.

L’optimisation du poids des emballages

L’un des enjeux environnementaux ciblé par Herta® est l’optimisation du poids de ses emballages, tout en garantissant que ces derniers assurent une bonne conservation des produits :

  • Pour les pâtes à tarte, le poids des emballages a été diminué grâce au passage d’un emballage rigide à un emballage souple. Entre 2012 et 2013, Herta® a réduit le poids de ses emballages de 22%, économisant ainsi 34 tonnes par an.
  • En 2013, Herta® a également optimisé le poids des barquettes (film inférieur) de tous les croque-monsieur et des ingrédients (lardons, allumettes, bacon, poitrines), ce qui a permis une économie de 13 et 29 tonnes respectivement.
  • Pour les jambons, Herta® a réduit en 2014 l’épaisseur des barquettes (film inférieur) de sa gamme Tendre Noix® , permettant ainsi une économie totale de 21 tonnes de plastique. Puis en 2015, la réduction de l’épaisseur des films inférieurs de la gamme Bon Paris® a permis une économie de 31 tonnes de plastique.

L’optimisation de la composition de nos barquettes

Depuis 2010, Herta® a entamé une démarche de modification de la composition de ses barquettes de jambon, afin de passer du PVC au PET. Lorsque l'organisme Eco-Emballages lance en 2012 une expérimentation auprès de 51 collectivités françaises, visant à étendre le tri et le recyclage des emballages en plastique, Herta® a choisi d’y participer en initiant un projet visant à améliorer la composition de ses barquettes de jambon (résultat d'un appel d'offre lancé par Eco-Emballages), afin de les rendre éligibles au tri. Cela représente une opportunité majeure pour Herta® de progresser sur l’amélioration de l’impact environnemental de ses emballages, et s’inscrit totalement dans sa démarche « Herta s’engage ».

Ce projet d’envergure a permis à Herta® d’accélérer significativement ce changement de matériau, ainsi que ses expérimentations en termes de recyclabilité des emballages.
Fin 2013, Herta® remplissait 100% des objectifs fixés avec Eco-Emballages, portant sur deux enjeux majeurs :

  • La conversion de toutes ses barquettes de jambon du PVC vers le PET

Le PET a l'avantage d'avoir des propriétés techniques similaires au PVC (barrière, rigidité), tout en ayant un meilleur impact environnemental lors du traitement des déchets. Après de lourds investissements dans le renouvellement des machines, l’intégralité des barquettes de jambons Herta® est fabriquée à partir de PET depuis fin 2013. De même, 100% des emballages de croque-monsieur, et 25% des emballages de lardons ont été convertis du PVC vers le PET.

  • La conversion du PET vers le mono-APET

Aujourd’hui, le PET bénéficie d’une filière de recyclage performante, mais la présence de plusieurs couches sur les barquettes rend difficile à date leur recyclage. Le développement de barquettes monocouches pourrait donc être un levier important pour intégrer les barquettes Herta® dans le flux du recyclage.

Dans l’optique d’étendre les consignes de tri, Herta® a donc mis au point en 2012 une barquette de jambon monocouche. C'est au terme d'un long travail technique que, depuis novembre 2013, Herta® est en mesure de proposer une barquette en mono-APET (référence pilote : Tendre Noix® Supérieur Avec Couenne 2 tranches).

A ce jour, en France, la filière de tri des plastiques est organisée pour traiter seulement les bouteilles et les flacons. Les emballages plastiques de Herta® ne sont par conséquent pas encore éligibles au recyclage, et ne rentrent donc pas encore au niveau national dans les consignes tri.
Herta® travaille toujours pour étendre cette optimisation de matériau à d’autres références, procédé très complexe au niveau industriel, sans pour le moment avoir un bénéfice environnemental clair. Des tests sont en cours jusqu’en 2022.

La diminution de l’utilisation de matière non renouvelable

En plus de supprimer le PVC dans ses barquettes et de le remplacer par le PET, Herta® est allé plus loin en intégrant également du PET recyclé.

En octobre 2011, Herta® prend une nouvelle initiative en devenant la première marque nationale du rayon charcuterie-traiteur à proposer des emballages fabriqués avec au moins 20% de PET recyclé. Ce plastique recyclé est issu, par exemple, du retraitement des bouteilles en plastique (PET) que le consommateur a déposées dans sa poubelle dédiée aux déchets ménagers recyclables : 583T de plastique recyclé ont été utilisées en 2015, soit l'équivalent de 36 500 bouteilles d'eau de 1,5L.

Fin 2013, 175 millions d'emballages Herta® étaient conçus avec au moins 20% de matériaux recyclés, soit 100% de ses emballages de jambon, 100% de ses emballages de croque-monsieur, et 25% de ses emballages de lardons. Herta® s'est engagé auprès du gouvernement à poursuivre ce développement dans le cadre de l'accord PNA, avec un objectif de 70% d'emballages rigides contenant des matériaux recyclés. Aujourd’hui, cet objectif est largement atteint.
L'insertion de matériaux recyclés permet ainsi à Herta® de diminuer la consommation de ressources non renouvelables.

L’incitation au tri et au recyclage

Herta® initie ses consommateurs au tri en apposant depuis 2015 la consigne de tri sur 100% de ses emballages. Cette démarche, dans laquelle Herta® s’est engagé aux côtés d'Eco-Emballages, incite à la progression du tri et du recyclage des emballages en France, participant ainsi à la préservation des ressources naturelles.